Biographie Jean de La Fontaine,

Jean de La Fontaine

jean-de-la-fontaine.png

(1621-1695) 

 Je vous propose une chronologie de La Fontaine en faisant des parallèles avec l'histoire de France. Cela permet de situer l'époque où il vécut et de comprendre dans quel contexte il a écrit ses fameuses fables, entre autres choses.

8 juillet 1621 : Naissance à Château-Thierry de Jean de La Fontaine,  fils de Charles de La Fontaine (maître des Eaux et Forêts du duché de Château-Thierry) et de Françoise Pidoux. Il est baptisé à l'Eglise Saint-Crépin de Château-Thierry.

1623 : Naissance de son frère Claude de La Fontaine.

Avril 1633 : Naissance de Marie Héricart, future épouse de La Fontaine.

1635 : Etudes au collège de Château-Thierry.

1638 : Naissance de Louis XIV.

27 avril 1641 : La Fontaine entre à l'Oratoire de Paris. Avant de quitter Château-Thierry, il fait la connaissance de François Maucroix. Leur amitié durera jusqu'à la mort de La Fontaine.

1642 : Il quitte l'Oratoire et retourne à Château-Thierrry.

Mai 1643 : Mort de Louis XIII. Début de la régence.

1645 : Il revient à Paris et entreprend des études de droit. Il participe aux rencontres de la "Table ronde" où il rencontre Pellisson, Tallemant des Réaux, Charpentier, Cassandre...

Novembre 1647 : Mariage avec Marie Héricart, alors âgée de 14 ans, à la Ferté-Milon.

Mars 1652 : Il est reçu maître des Eaux et Forêts du duché de Château-Thierry.

30 octobre 1653 : Baptême de son fils Charles. François Maucroix est désigné comme parrain.

 1654 :  Parution à Paris de sa première oeuvre, "l'Eunuque", comédie.

1657 : Premiers vers pour Nicolas Foucquet.

Mars 1658 : mort de son père, Charles de La Fontaine. Il rencontre des difficultés financières. Il offre à Nicolas Foucquet son poème "Adonis".

1659 : Fin des travaux au château de Vaux. La Fontaine entreprend "Le Songe de Vaux".

1660 : Première représentation des "Rieurs de Beau-Richard", ballet, à Château-Thierry. Sous la protection de Nicolas Foucquet, il rencontre à Vaux Charles Perrault, Brienne, Madame de Scudéry. Mariage de Louis XIV et de Marie-Thérèse, infante d'Espagne.

Août 1661 : Il assiste aux fêtes de Vaux données par Nicolas Foucquet. En septembre, arrestation de Nicolas Foucquet à Nantes, protecteur de La Fontaine. Mort de Mazarin.

1662 : Pour la défense de Foucquet, il publie clandestinement "Elégie aux nymphes de Vaux" et la "Supplique au duc de Bouillon".

Janvier 1663 :  "Ode au roi". En août, il voyage dans le Limousin avec Jannart, l'oncle de sa femme, exilé. Rédaction du "Voyage en Limousin".

1664 : Attaché comme gentilhomme servant de la duchesse douairière d'Orléans. Publication à Paris des "Nouvelles en vers tirées de Boccace et de l'Arioste".

Janvier 1665 : Publication à Paris des "Contes et Nouvelles en vers" (première partie).

Janvier 1666 : Publication à Paris des "Contes et Nouvelles en vers" (deuxième partie).

1667 : Publication dans le "Recueil de discours libres et moraux" de troix nouveaux contes (Les Cordeliers de Catalogne, l'Ermite, Le Muet).

Mars 1668 : Publication à Paris des six premiers livres  des "Fables choisies mises en vers", dédiées au dauphin.  

Janvier 1669 : Publication à Paris des "Amours de Psyché et de Cupidon", roman suivi d'"Adonis", poème.

Décembre 1670 : Publication du "Recueil de poésies chrétiennes et diverses", dédié à monseigneur le prince de Conti.

1671 : Il abandonne sa charge de maître des Eaux et Forêts du duché de Château-Thierry. En janvier, il publie à Paris des "Contes et Nouvelles en vers" (troisième partie). En mars, publication des "Fables nouvelles et autres poésies".

Février 1672 :  Mort de la duchesse douairière d'Orléans. Publication séparée de "Le Curé et le mort". En Mars, publication séparée de "Le Soleil et les Grenouilles" et des "Troqueurs".

 1673 : Madame de La Sablière accueille La Fontaine dans son hôtel de la rue Neuve-des-Petits-Champs, elle sera pendant vingt ans sa protectrice.  Publication à Paris du "Poème de la captivité de Saint Malc". Il compose une épitaphe à la mort de Molière.

1674 : Il travaille avec Lulli au livret de "Daphné". Publication sans privilège des "Nouveaux contes". L'ouvrage sera saisi l'année suivante.

Mai 1678 : Publication à Paris du second recueil des "Fables choisies mises en vers", dédié à Madame de Montespan : deux premiers volumes rassemblent les six premiers livres publiés en 1668. Un troisième présente les livres VII et VIII des éditions actuelles. Enfin un quatrième volume paraîtra en juin 1679. Il comporte les livres IX-XI des éditions actuelles.

1680 : Madame de La Sablière loge La Fontaine dans une maison individuelle rue Saint-Honoré. Mort de Nicolas Foucquet.

Janvier 1682 : Publication du "Poème du Quinquina et autres ouvrages en vers".

Mai 1683 : La Comédie française représente le "Rendez-vous". En septembre, mort de Colbert.

Avril 1684 : Election à l'Académie française. Pour sa réception à l'Académie en mai, La Fontaine lit son "Discours de La Sablière".

Juillet 1685 : Publication à Paris des "Ouvrages de prose et de poésie des sieurs Maucroix et de La Fontaine". Révocation de l'Edit de Nantes.

1687 : Rédige son "Epître à Huet" et prend position dans la Querelle des Anciens et des Modernes.

1690 : Publication dans le "Mercure galant" des "Compagnons d'Ulysse" (fable).

1691 : Publication dans le "Mercure galant" des "Deux chèvres", du "Thésauriseur et le singe" (fables). En novembre, représentation à l'Opéra de la tragédie lyrique de La Fontaine, l'"Astrée".

1692 : Publication dans le "Mercure galant" de "La ligue des rats" (fable). Nouvelle édition des "Fables" (livres I-XI).

Janvier 1693 : Mort de Madame de La Sablière. La Fontaine s'installe chez les d'Hervart. En février, maladie de La Fontaine et confession publique devant l'Académie. Il renie ses "Contes". En septembre, publication à Paris des "Fables choisies" reprenant les onze livres précédents et l'actuel livre XII.

9 février 1695 : La Fontaine est pris d'un malaise en revenant de l'Académie. Le lendemain, il se sent mourir et il écrit à son ami Maucroix : "Je t'assure que le meilleur de tes amis n'a plus à compter sur quinze jours de vie....O mon cher, mourir n'est rien, mais songes-tu que je vais comparaître devant Dieu ? Tu sais comment j'ai vécu. Avant que tu reçoives ce billet, les portes de l'Eternité seront peut-être ouvertes pour moi".

13 avril 1695 : La Fontaine meurt chez les d'Hervart à Paris. Il est inhumé le lendemain au cimetière des Innocents.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site