Histoire de la mosaïque

Au 1er siècle av. JC naît à Rome le terme "mosaïque". Il vient du latin "musivum opus" et désignait les mosaïques ornant les grottes et fontaines consacrées aux Muses. Le terme "mosaïque" est ensuite appliqué aux mosaïques murales, puis plus tard à l'ensemble de la technique. Après avoir vaincu les Grecs, les Romains adoptent la technique de la mosaïque et la développent. La mosaïque de pavement est de plus en plus utilisée dans l'architecture privée ou publique : églises, thermes, villas, fontaines.... La mosaïque murale apparaît au 1er siècle av. JC à Rome. Elle couvre tout d'abord des petites surfaces (fontaines...), puis des surfaces plus importantes à partir du IIème siècle (voûtes, églises...). Les romains exportent leur savoir-faire autour de la Méditerranée : Afrique, Proche-Orient, Espagne... La mosaïque connaît une pleine expansion entre le 1er siècle av JC et le VII è siècle. Une organisation des méthodes de travail fait de cet art une quasi-industrialisation. L'art de la mosaïque décline en Italie à partir du V è siècle. Entre le Vème et le XIIIème siècle, l'art religieux Byzantin perfectionna cette technique, en utilisant des pâtes de verre et de la mosaïque dorée à l'or fin. Puis la pratique de la mosaïque tomba en désuétude. Il faut attendre le XXème siècle et le développement de l'Art Nouveau pour voir cette technique fleurir à nouveau sur les façades des maisons. Enfin, Antonio Gaudi développa son style unique qui redonna ses lettres de noblesse à la mosaïque.

Aujourd’hui vendue dans les magasins de loisirs créatifs, de bricolage ou les jardineries, la mosaïque permet de reproduire des dessins ou des formes géométriques selon ses goûts en assemblant différentes pièces appelées « tesselles ». Les émaux de Briare et les pâtes de verre sont vendus en petits carrés qu’il suffit de reprendre à la pince pour leur donner la forme voulue mais leur prix est onéreux. Les carreaux de faïence vendus en 10X15 sont moins coûteux mais il faut passer plus de temps à les casser, cela dépend donc de ce que l’on veut réaliser. Ce sont les principales matières que j’utilise pour mes créations en mosaïque. 

 

                            

              Pâte de verre                                                            Emaux de Briare

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×